Publié par : nico nsb | février 24, 2008

DVD du week-end : Flesh Gordon

Flesh Gordon‘ et ‘Le Retour de Flesh Gordon‘, de grands moments de n’importe quoi, du cinéma bis comme on l’aime !  🙂

DVD : Boîtier cartonné double dvd zone 2, éditeur non précisé. Copies d’époque correctes, uniquement en version française, menus animés et musicaux, pas de bonus.

Avec cette parodie sexy de Flash Gordon, attendez-vous à de bons moments de cinéma bis comme on n’en fait plus. Si le premier épisode, ‘Flesh Gordon‘ (1974), se laisse regarder sans déplaisir, on peut regretter que l’humour ne soit pas toujours irrésistible. Mais on apprécie grandement la qualité du doublage français d’époque qui propose des voix parfaitement adaptées à l’esprit décalé du film et contribue à son charme. Si le héros porte bien le collant bleu, il n’hésite pas à évoluer dans le plus simple appareil lorsque l’aventure l’exige. Idem pour sa compagne, la blonde et superbe Dale Ardeur, peu frileuse (pour notre plus grand plaisir) à évoluer entièrement nue dans de beaux décors en carton où des figurants partouzent avec professionnalisme. Le film regorge de symboles phalliques et mamaires. Il évoque aussi bien le cinéma porno de l’époque que Ray Harryhausen. Et il ne faudrait pas oublier des personnages hauts en couleurs tels que le Professeur Ejacule, l’ignoble Wang, ou bien encore un pseudo-Robin des Bois, Prince Pédalo de son vrai nom, et ses gays compagnons. La menace qui plane sur la Terre ? Un rayon orgasmique redoutablement efficace, que nos valeureux héros devront détruire pour empêcher le monde d’être submergé par la débauche sexuelle. Au final, la morale sera (presque) sauve, bien que vigoureusement mise à mal.

Avec ‘Le Retour de Flesh Gordon/Flesh Gordon Meets the Cosmic Cheerleaders‘ (1989), on monte d’un cran et on passe aux choses sérieuses. L’humour devient féroce, la longueur… du film s’allonge et le scénario gagne en fermeté. En effet, alors que nous retrouvons notre héros Flesh Gordon, tireur d’élite recalé en acteur de séries Z, cette fois c’est la virilité des mâles de la Terre qui est menacée. Après la libération sexuelle du premier épisode, place aux années Reagan et à l’ordre moral. Si l’on perd en effet les nus intégrals et innocents de la décennie précédente, le casting féminin est toujours aussi généreux de sa personne. On appréciera au passage les brushings très ’80s. Et si l’on retrouve avec plaisir la belle Dayle, le Professeur Ejacule, le running gag de la série (à chaque fois que nos héros atterrissent sur une planète inconnue, ils ouvrent la porte du vaisseau et constatent avec joie : « Quelle chance, il y a de l’oxygène sur cette planète ! »), le film déborde de scènes cultes et inédites. Ainsi, le spectateur sera-t-il le témoin privilégié de la libération du Peuple Colombin coincé au fond d’un rectum géant, il visitera le laboratoire « gothico-cartonnique » d’un savant fou, hystérique et bavard, il appréciera des scènes de comédies musicales, traversera une ceinture de cul-terroïdes et autres astres stellaires, il ira se détendre au ‘Café Point G’ (adresse longtemps uniquement fréquentée par des femmes, car les mâles trouvent difficilement cet endroit, apprend-on). Bien entendu, une aventure de Flesh Gordon ne serait pas complète sans ses maquettes, ses bons mots cultes, ses créatures sextraterrestres et un bon-mauvais goût digne de John Waters. Tous sont au rendez-vous pour proposer un spectacle frais et divertissant. Enjoy !

FLESH GORDON (1974) – Trailer (vo)

LE RETOUR DE FLESH GORDON (1989)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :