Publié par : nico nsb | janvier 9, 2009

Revue de Presse 07 – par Estelle G.

(Après une pause vacances, reprise de la rubrique Revue de Presse et rattrapage de décembre.)

Décembre 2008

ba-hors-serie-beau-arts-manga

     Commençons notre rendez-vous mensuel par deux hors séries. Tout d’abord le spécial Manga du magazine Beaux Arts qui, sur 150 pages, se propose de dresser un panorama de la culture manga (art et industrie), qu’il aborde sous plusieurs angles : historique (du précurseur Hokusai à ‘Death Note’), artistique (on retrouve les portraits des mangakas les plus réputés, parmi lesquels Tezuka bien sûr, Matsumoto, Mizuni, Koike, Urasawa, Taniguchi…),  économique (impact à l’international et début de saturation du marché français)… Un lexique explique quelques termes japonais. Et pour illustrer ces propos passionnants trois histoires sont publiées au centre du magazine, dans leur sens de lecture original : un épisode de ‘Black Jack’ de Tezuka, ‘Memories’ de Katsuhiro Otomo et ‘L’Homme qui Marche (10 ans après)’ de Taniguchi. Soit une analyse de la société japonaise vue au travers des histoires, des personnages, des structures et des thèmes développés par le manga d’hier et d’aujourd’hui.

reperages-m6023

     Le second numéo spécial est le ‘Spécial Extreme Cinéma’ du trimestriel Repérages. expression qui regroupe l’étrange , le fantastique, l’underground, l’expérimental, l’horreur, le bis… Enfin une démarche qui apporte un peu de fraîcheur car se démarquant de l’attitude « geek » de Mad Movies et autres ! Au programme : un entretien avec Frédéric Temps, cofondateur de l’Etrange Festival, pour annoncer entre autres bonnes nouvelles le tant attendu retour de l’édition parisienne (août 2009); un passionnant dossier sur le cinéma transgressif où s’exprime Jean-François Rauger (Cinémathèque française), où l’on retrace la naissance de la contre-culture en France, des premiers fanzines et revues spécialisées, la diffusion des productions de la Hammer, les premiers festivals. Puis on dresse un état des lieux du cinéma fantastique en France, en Espagne, en Asie… Ce numéro spécial de Repérages se dévore de la première à la dernière page. Lecture forcément frustrante (50 pages seulement, on voudrait le double !) et qu’on souhaiterait voir se transformer en rendez-vous plus régulier. Pour nous combler, le mag’ est vendu avec son dvd de courts métrages ‘Extreme Cinéma Vol.1’  (à suivre donc), une sélection concoctée avec la participation de l’équipe de l’Etrange Festival. Ce numéro spécial nous amène au constat qu’il manque aujourd’hui dans la presse un magazine traitant d’un cinéma différent. Un nouveau Starfix ? Quelque chose comme ça, c’est notre plus grand souhait pour 2009 : voir l’apparition d’un titre exigent et de qualité dédié au cinéma bizarre, à l’image du récent Cinérotica. Mais nous savons la fragilité de la presse en ce moment.

     Après un numéro aussi riche, il est difficile de passer à Mad Movies ou l’Ecran Fantastique. Peut-être justement parce que nous avons d’un côté un numéro spécial et de l’autre deux titres historiques de la presse spécialisée, soumis au rythme d’une parution mensuelle. Cependant, le ton fait aussi une sacré différence.

     Le Mad de décembre dégage une impression étrange une fois entre les mains. Format moins grand, un peu moins de 100 pages ; du coup les rubriques sont raccourcies et la lecture plus rapide que d’ordinaire. Il y a du remaniement dans l’air et on parle du retour du supplément Impact. Une fois ouvert, on trouve un entretien avec l’écrivain-scénariste William Gibson. Les questions tournent essentiellement autour du cyberpunk, bien que Gibson soit passé à autre chose depuis un moment. Et à la lecture, il apparait vite que l’auteur possède une culture qui dépasse de loin celle du journaliste spécialisé. Ainsi, on ne trouve rien sur ses derniers ouvrages, sur ses thèmes actuels, sur son rapport à la littérature. On peut comparer cet entretien avec celui accordé à Chronic’art dans le  n°43 (avril 2008), à l’occasion de la parution de ‘Code Source’. Mais revenons à Mad Movies : Gibson confirme son goût pour la pop-culture japonaise. Et à propos du Japon, une preview annonce le nouveau film de Shinya  Tsukamoto, ‘Nightmare Detective 2‘ ou la peur comme virus contagieux (thème numéro 1 des années 2000 ?).

nd2-03

 

     L’Ecran Fantastique de décembre se consacre au remake du ‘Jour où la Terre s’arrêta‘ et à Alejandro Jodorowski pour la sortie en dvd de son ‘Santa Sangre‘ (bonus incontournables et passionnants, contrairement à beaucoup d’éditions collector).  L’occasion pour Jodo de partager quelques souvenirs du tournage. Il évoque également la possible suite de ‘El Topo‘ avec Johnny Depp. S’agit-il du fameux ‘King Shot‘ annoncé à Cannes, produit par David Lynch et avec Marilyn Manson, Asia Argento… ? L’entretien ne le dit pas. Pour ‘Le Jour où la Terre…’, un entretien donne la parole au compositeur Tyler Bates qui déclare combien le film original a marqué le cinéma de science-fiction et l’histoire des bandes originales de films (Bernard Hermann). On n’en dira pas autant du remake. C’est pourquoi on passera quelques pages pour aller directement à la rubrique Film Culte. Le film original de Robert Wise (1951) y est analysé. Et comble de bonheur, ce classique de la SF ressort en dvd dans une belle édition restaurée 2 disques.

santa-sangre-small_332783

santa_sangre_8

Santa Sangre‘ de Alejandro Jodorowsky (1989)

     Des années ’50, passons à la fin des années ’60 avec Cinérotica. Le rédacteur principal de ce numéro 3 fait une mise au point virulente contre la nostalgie dont font l’objet ces années là et les âneries du style « c’était mieux avant« . Il rectifie quelques faits (répondant ainsi fermement à certains politiciens de droite pour qui 1968 est responsable de tous les maux d’aujourd’hui…), notamment la pseudo-liberté d’expression de ces années révolutionnaires : la censure, pardon, la Commission de Contrôle ne chômait pas, interdisant d’exploitation ou d’exportation ici, exigeant des coupes en série là. Mais une vague nouvelle était en marche. Elle compte bien faire voler en éclat les valeurs morales dépassées du gaullisme. Et la Nouvelle Vague officielle, institutionnelle n’est pas épargnée pour autant. Car nombre de films plus inclassables apparaissent et l’auteur parle d’une « horde sauvage en action« , un cinéma bis, populaire, sexualisé. Avec des noms moins fréquentables tels que José Bénazeraf, Max Pécas et beaucoup d’autres. La horde sauvage pratique la politique du mauvais genre et de la subversion carabinée. Et ces films explicites s’affichent dans les populaires cinémas de quartiers. On ne parle pas de réécrire l’histoire du cinéma ou de réhabiliter de grands artistes injustement oubliés, mais juste de sortir de l’oubli un cinéma différent, fait par de « pittoresques personnages piqués, forbans fêlés épris de liberté ou mesquins mercenaires« . Une vague déviante qui contamine jusqu’au cinéma le plus commercial et grand public, comme la série des Angélique et son héroïne Michelle Mercier subissant tous les supplices : « Le grivois s’est immiscé dans le divertissement familial« . Et le dossier se referme avec un portrait de Jean-François Davy et ses comédies paillardes qui reprennent la figure du vaudeville. En 1973, il sort ‘Bananes Mécaniques‘, une comédie estivale interdite aux moins de 18 ans qui atteind le million d’entrées dans les salles françaises !!! Le hard est prêt à déferler sur les écrans. Signalons que le 3e volume du Dictionnaire des films 16 et 35 mm s’ouvre par le ‘Baise-Moi‘ de Virginie Despentes et Coralie Trinh Thi, retraçant toute la carrière chaotique de ce film, ses démélés avec la Commission de Classification, mais aussi toutes les qualités qui en font un film à part malgré l’absence de moyens. Pour plus d’infos, on recommande la lecture de ‘La Voie Humide‘ de Coralie Trinh Thi.

cinerotica-3  hot-video12-08

     Même les revues les plus légères peuvent traiter des sujets de société. C’est, disons, plus ou moins ce que fait Hot Vidéo avec une enquête drôle et instructive sur le X au bureau (les employés, les cadres, hommes et femmes, tous se connectent sur des sites pornos pendant leurs heures de travail !). Un hommage est rendu à Gérard Damiano -disparu en octobre dernier- réalisateur du mythique ‘Gorge Profonde‘ en 1972 (600 millions de dollars récoltés en 30 ans !!!) mais aussi de ‘The Devil in Miss Jones‘, retraçant sa carrière tout en dressant un portrait du New-York underground des années ’70 (voir également le documentaire ‘Inside Deep Throat‘, disponible en dvd). Côté entretiens, les micros de Hot se tendent vers les starlettes Stoya et Eliska Cross. On prend ensuite des nouvelles du porno italien et espagnol. Côté actualité, Hot Vidéo a invité 4 journalistes issus de la presse traditionnelle (3 femmes et 1 homme) a donner leur avis critique sur la superproduction ‘Pirates : Stagnetti’s Revenge‘. Verdict : une grosse couche de condescendance et pas mal de mauvaise foi. C’était un peu prévisible de la part de ce beau monde habitué à passer les films au travers d’une grille d’analyse, plutôt que d’apprécier un film pour ce qu’il est. Comme toujours, on lui reproche ce qu’il n’est pas. Mais peu importe ces tristes figures, puisque quelques pages plus loin nous retrouvons notre Katsuni nationale dans la preview du film de Janvier, à savoir (la première partie) le très SM ‘Fashionistas Safado : Berlin‘. On retrouve d’ailleurs Katsu sur le dvd, dans le journal HNN à l’occasion de la première de ‘Pirates II‘. Enfin, sur le dvd offert, le film du mois est une production Wicked Pictures, ‘Housesitter‘ avec Jessica Drake.

E.G.

Au nom de toute l’équipe du blog, Bonne Année 2009 tous !

 

Santa Sangre‘ (1989) – trailer (vo)

 

Nightmare Detective 2‘ de Shinya Tsukamoto – Trailer (vosta)

santa_sangre_aff

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :