Publié par : nico nsb | septembre 10, 2012

Beau Livre : House of psychotic women

En matière de livres sur le cinéma, sur ce blog on apprécie beaucoup l’éditeur britannique Fab Press. Nous avons déjà parlé de Behind the pink curtain (sur le cinéma érotique japonais, les pinku eiga) de Jasper Sharp et de Any gun can play de Kevin Grant (les westerns européens). Editions soignées et tirages limités pour certains ouvrages (prix à la hauteur, mais acceptables et justifiés), Fab Press possède une solide réputation.

Cet été est paru House of Psychotic Women (an autobiographical topography of female neurosis in horror and exploitation films) de Kier-la Janisse. Comme son titre l’indique, il s’agit d’une plongée personnelle et au féminin dans le cinéma de genre mondial. Et plus particulièrement les films traitant des petits et grands troubles psychologiques chez la femme. On vous rassure tout de suite, l’intention de Kier-la Janisse n’est pas d’assommer le lecteur avec des concepts psychologiques/psychanalytiques, mais plutôt d’explorer la construction de l’identité d’une femme, ses rapports à soi, au monde, aux autres (à commencer par la famille). Exploration qui commence à la première personne : cette Canadienne cinéphile raconte son histoire et celle de sa famille (écrit en anglais, facilement accessible au lecteur français hésitant), sans fausse pudeur ni exhibitionnisme (adoption, divorces, remariage, conflits), en croisant ce parcours intime et attachant avec des films et des personnages qui lui ressemblent. ‘Possession‘ de Zulawski illustre la magnifique couverture de l’édition harback (reliée et cartonnée+flexi disc glissé à l’intérieur) et donne une bonne idée du contenu. Vont se succéder dans la vie de l’auteur et les pages du livre des films de Polanski, ‘l’Emprise’, ‘A gun for Jennifer’, Mimsy Farmer, du Abel Ferrara, du Jean Rollin, ‘Le corps et le fouet’ de Mario Bava, ‘Rebecca’ de Hitchcock, ‘Les Diables’ de Ken Russell, ‘La Pianiste’ de Haneke, du Cronenberg, Isabelle Adjani dans ‘Possession’, ‘Antichrist’ de Lars Von Trier, Josie Ho dans ‘Dream Home’, ‘Le Narcisse Noir’ de Powell & Pressberger, Christina Lindberg, ‘Black Swan’, ‘Singapore Sling’, ‘Alucarda’, Charlotte Rampling dans ‘Portier de Nuit’… et beaucoup d’autres. Lorsqu’on parle de films, de cinéma c’est un peu de soi dont on parle. Et House of psychotic women en est un parfait exemple.

Le livre est abondamment illustré de photos et affiches en noir et blanc. Une galerie d’images en couleur scinde le livre en deux. La première partie est donc autobiographique et cinéphilique. La seconde est un appendice répertoriant des films d’épouvante, d’horreur, fantastiques ayant pour personnage principal une ou des femmes : ‘Carrie’, ‘Cat People’, ‘Curse of the Cat People’, ‘Les Diables’, ‘the Honeymoon killers’, ‘Dans ma peau’, ‘Les Innocents’, ‘A l’intérieur’, ‘L’Ile’, ‘Marnie’, ‘Martyrs’, ‘Misery’, ‘Nekromantik’, ‘La nuit des traquées’, ‘Phenomena’, ‘Repulsion’, ‘Santa Sangre’, ‘Sisters’, ‘Thriller-a cruel picture’, ‘Trouble every day’, ‘Twin Peaks : fire walk with me’… Belle affiche. Allez, un petit regret : l’absence des films de la série ‘Millenium/the Girl with the dragon tattoo’. Que ce soit dans la version scandinave ou américaine, le personnage de Lisbeth Salander méritait de trouver sa place dans l’ouvrage au côté de Laura Palmer. Autant de portraits troublants, extrêmes, violents, dérangeants mais porteurs de vérités de femmes et d’héroïnes très éloignés des modèles du cinéma commercial. House of Psychotic Women met en lumière la puissance subversive du cinéma de genre lorsqu’il s’empare du thème de l’identité (ici féminine) pour faire voler en éclat les normes qui l’enferment.

Plus de 350 pages, 29.99 £ pour la première édition limitée à 250 exemplaires (17 exemplaires encore disponibles au moment de la rédaction de cet article). Une édition classique (et moins cher) devrait être disponible fin septembre, tandis que vient de paraître un nouvel ouvrage tout aussi indispensable dédié à… Dario Argento !

E.G.

http://fabpress.com

Kier-la Janisse : écrivaine et cinéphile canadienne, programmatrice, fondatrice et co-fondatrice de festivals dédiés au cinéma fantastique, a collaboré à de nombreux magazines de cinéma. Elle a notamment créé un petit ciné-club à la maison d’une quarantaine de places, le Blue Sunshine ou Centre Psychotronic de Montréal.

http://www.blue-sunshine.com


Responses

  1. à lire en effet !!!


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :