Publié par : nico nsb | décembre 4, 2012

Le Péplum : hommes et femmes unis dans la mode – par Estelle G.

Peplum - titre

Malgré le froid d’hiver, tout le monde va enfiler les jupettes et les sandales !

L’actualité du cinéma est plutôt orientée vers son histoire, son patrimoine (les 100 ans de la Universal, éditions en BR/DVD de Hitchcock, James Bond, Jess Franco…). Et en flânant dans les rayons livres, on trouve notamment deux ouvrages consacrés au Péplum.

Peplum - Peplum l'Antiquité Spectacle 01

Peplum – l’Antiquité spectacle‘ est le catalogue d’une exposition des musées gallo-romains du département du Rhône et de l’Institut Lumière de Lyon. Bel ouvrage, magnifiquement illustré de photos et affiches en noir et blanc ou en couleur. Ce parcours nous entraîne depuis les origines de ce genre cinématographique (héritier de la peinture, de la littérature et de l’opéra), jusqu’à son influence dans la bande dessinée et la publicité. 152 pages, 29,50 €.

Peplum_01

Peplum - Cleopatre (de Mille) 01

Peplum - Cleopatre 02

Peplum - Ben-Hur 04

Peplum - le Péplum italien

Le Péplum italien : grandeur & décadence d’une Antiquité populaire‘ de Florent Fourcart se concentre donc sur l’imaginaire antique dans le cinéma transalpin.  La préface est d’ailleurs signée par un spécialiste, Jean A. Gili (dont nous avions suivi les cours à la Fac des Lettres de Nice). Ce livre analyse en profondeur le genre dans son histoire, son économie, ses coproductions, ses codes comme ses idéologies, ses sous-genres (érotique et fantastique), enfin, son héritage. A travers l’évocation de ce cinéma populaire et de ses hérauts, c’est aussi l’histoire de l’Italie d’après-guerre dont il est question. Et de sa vitrine artistique et industrielle que constitua le studio Cinecitta. Riche iconographie, 236 pages, 24 €.

Peplum - Le Colosse de Rhodes 01

Peplum - cinéma01

Peplum - maciste

Peplum - Hercule conquete atlantiqueaffiche

Peplum - les Titans

Hasard de l’actualité, le magazine Hot Vidéo (décembre 2012) propose justement une illustration de l’évolution du genre à l’ère du numérique avec le DVD de ‘The Four‘, film de l’esthète Michael Ninn et adaptation pornographique du ‘300‘ de Zack Snyder. Même histoire, même esthétique (tournage sur fonds verts). Une curiosité ambitieuse dans un sous-genre cinématographique en crise. Trois heures de film proposées en VOSTF.

E.G.

NINN - thefour-withpendet-wp1-1024

Capi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnNINN - Promo-Photos022Capi-Michael NinnNINN - Promo-Photos029Capi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael NinnNINN - Promo-Photos049Capi-Michael NinnCapi-Michael NinnCapi-Michael Ninn


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :