Publié par : nico nsb | avril 24, 2013

Quelques petites nouvelles du Japon – par Estelle G.

Sono Sion - Land of Hope (01)

Deux cartes postales nous parviennent aujourd’hui du Pays du Soleil Levant. Il y a tout d’abord dans les salles de cinéma le nouveau film de Sono Sion, ‘The Land of Hope‘, drame qui met en lumière les conséquences humaines de la catastrophe de Fukushima. En racontant l’histoire de deux familles d’une petite ville touchée par un accident nucléaire, le réalisateur adopte une mise en scène plus classique que dans ses précédents films. Pour mieux se concentrer sur l’émotion et ses personnages. Des hommes et des femmes dont la vie va brutalement basculer avec l’explosion d’une centrale nucléaire.

Sono Sion - Land of Hope (02)

Le spectaculaire est évacué, l’accident n’apparaissant que brièvement à l’image lors d’un flash info à la télévision. Sono Sion préfère filmer l’invisible, comme les radiations que l’on ne voit pas mais que l’on redoute au moindre souffle de vent. Ou bien encore la peur de l’avenir qui se propage tel un virus. La détresse est poignante aussi bien chez un jeune couple qui attend son premier enfant, que pour des personnes âgées qui tentent d’afficher une certaine sérénité. Mais abandonnés de tous et face à la mort, comment ne pas trembler ? Il ne reste alors que l’amour pour ne pas sombrer dans le désespoir et la solitude. La colère du cinéaste est elle plus présente que jamais. Ponctuée ça et là de légères touches d’humour. Son propos est une charge violente contre les autorités de son pays qui ont transformé une partie du Japon en villes fantômes. Si la forme est « plus sage », le fond est toujours aussi subversif. Après ce nouveau film, on peut d’ailleurs se plonger dans la lecture du fanzine Torso (disponible chez Sin’Art) dont le 9e numéro est justement entièrement consacré à Sono Sion.

Sono Sion - Land of Hope (affiche)

Fanzine - Torso 9

Takashi Miike - Re-Agitator (2013)

La seconde carte postale du jour concerne un autre cinéaste japonais, Takashi Miike, qui est l’objet d’un bel ouvrage édité par Fab Press. Signé Tom Mes, ‘Re-Agitator‘ est un recueil de textes couvrant une bonne partie de l’énorme filmographie de Miike. Comme d’habitude chez cet éditeur anglais, nous avons droit à une édition prestigieuse hardback/reliée (couverture rigide) et limitée à 1000 exemplaires. Mieux, les 200 premiers livres sont des éditions signées par l’auteur Tom Mes ET par Takashi Miike en personne !!! Abondamment illustré de photos couleurs, ‘Re-Agitator‘ nous entraîne, sur plus de 150 pages, de ‘Blues Harp’ à ‘Full Metal Yakuza’, de la trilogie ‘Dead or Alive’ à ‘Hara-Kiri : Death of a Samurai’, en passant par ‘Imprint’, ‘Gozu’, ‘Ichi the Killer’, ‘Audition’, ‘Sukiyaki Western Django’, ’13 Assassins’…

Fab Press : Re-Agitator (01)

Takashi Miike est l’un des cinéastes actuels les plus productifs au monde, inclassable, insaisissable car pouvant passer le plus naturellement du monde d’un conte pour enfants à un film d’horreur extrême. On l’avait découvert dans le marché vidéo (V-cinema), il est aujourd’hui sélectionné dans les plus grands festivals de cinéma. Une belle énigme pour un beau livre.

E.G.

http://fabpress.com

Fab Press : Re-Agitator (02)

Fab Press : Re-Agitator (03)

Fab Press : Re-Agitator (04)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :