Publié par : nico nsb | novembre 27, 2013

James Gray filme Marion Cotillard

The Immigrant - 02

Avec ‘The Immigrant‘, James Gray vient rappeler que le cinéma américain possède encore de grands auteurs classiques et ne se résume pas à des suites/remakes.

Le film débute par un plan montrant la Statue de la Liberté vue de dos, puis la caméra recule pour introduire dans le champ un homme, également de dos et regardant la statue. Un avant goût de la beauté du film magistralement éclairé  et cadré par Darius Khondji. Cette statue dans la brume et vue de loin c’est Ewa, jeune femme d’origine polonaise venue d’Europe et débarquant dans les Etats-Unis des années 1920 pour changer de vie. Mais il y a un prix à payer pour avoir droit à une seconde chance. Et c’est l’envers du rêve américain dont parle le film. ‘The Immigrant‘ montrent des êtres prêts à tout pour survivre. Pas de place au rêve. Il y est question en effet de l’étranger traînant derrière lui/elle une histoire douloureuse, de la prostitution comme seul moyen pour gagner de l’argent rapidement, et des rapports complexes entre les femmes et les hommes lorsqu’il s’agit de lutter contre la misère.

The Immigrant - 03

Tous les personnages semblent en transit vers un ailleurs meilleur, en lutte permanente pour trouver un endroit où se poser, une petite place sur la « Terre Promise ». Cette histoire universelle, le cinéma américain l’a souvent raconté, comme par exemple Michael Cimino dont ‘La Porte du Paradis‘ sort en coffret dvd/blu-ray. James Gray y apporte une nouvelle contribution en filmant une Marion Cotillard magnifique face à Joaquin Phoenix et Jeremy Renner. Encore une fois, le talent de l’actrice vient ridiculiser ses détracteurs : son corps, son visage, ses gestes et sa voix donnent vie à une femme en danger permanent. Tout le travail sur son corps raconte le passé du personnage qu’on devine fait de brutalités, que le réalisateur n’a pas besoin de montrer à l’image.

Hasard du calendrier, le film sort dans les salles françaises au moment où les politiciens souhaitent encore légiférer sur la sexualité des citoyens plutôt que de relancer l’économie et de combattre la précarité…

E.G.+NSB

The Immigrant - 01

The Immigrant - affiche


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :