Publié par : nico nsb | mars 6, 2014

Le printemps approche avec Nadia Cassini

La possédée du vice - 02

Actuellement, sur la chaîne Ciné+Club, on peut découvrir ou revoir ‘La Possédée du Vice‘ de Piero Vivarelli (1970). Ne pas se fier au titre français, car il ne s’agit pas d’un porno quelconque mais bien d’une perle du bis italien qui annonçait, avec un peu d’avance, notre ‘Emmanuelle’ nationale.

La possédée du vice - 08

Mélange d’aventures sentimentales sous les tropiques, de magie et d’érotisme, ‘Il Dio Serpente/the Snake God’ raconte l’histoire de Paola (Nadia Cassini), belle Italienne mariée à un homme d’affaires riche et beaucoup plus âgé qu’elle, qui débarque sur une île des Caraïbes. Si ces paysages paradisiaques ont tout pour combler la jeune femme, les journées (et les nuits) sont longues lorsque monsieur est en voyage. Lors d’une balade sur une plage déserte, Paola est envoûtée par un serpent. Son amie Stella lui apprend qu’il s’agit de l’incarnation de Djamballa, le Dieu de l’amour, et cette rencontre-possession va la plonger dans le monde du Vaudou…

La possédée du vice - 01

Une jeune femme occidentale aisée qui s’ennuie au soleil, un décor exotique, voila la recette de tous les ‘Emmanuelle’ aux scénarios et personnages bien tartes. Mais ‘Il Dio Serpente‘, tout en assumant son appartenance au cinéma d’exploitation, se révèle lui bien plus intéressant en confrontant le christianisme ou Vaudou. Couleurs éclatantes, cadrages suggestifs et scènes torrides comme ces longs échanges de regards complices tout en dégustant un fruit. Cet affrontement des cultures prend la forme d’une expérience des sens, et il s’incarne ici dans la divine Nadia Cassini : grands yeux bruns, lèvres pulpeuses, poitrine lourde, une silhouette toute en courbes affolantes. Sacré Djamballa, il a bon goût en choisissant le corps de son élue auquel il va faire connaitre tous les vertiges, de la transe des danses rituelles à l’amour physique au rythme des sons de ces îles enchanteresses et mystérieuses. Et si c’était ça le « choc des cultures », des corps qui s’enlacent ?

NSB+O.L.A.

La possédée du vice - poster

La possédée du vice - 10

La possédée du vice - 13

La possédée du vice - 04

La possédée du vice - 05

La possédée du vice - 06

La possédée du vice - 09

La possédée du vice - 15

La possédée du vice - 16

La possédée du vice - poster 2


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :