Publié par : nico nsb | août 3, 2014

Profession du jour : Vanessa Ives, médium

Episode 101

« Les morts voyagent vite… »

L’année 2014 est très fructueuse pour l’actrice Eva Green. Après ‘300-Naissance d’un Empire‘ et avant ‘Sin City 2‘, son talent et sa beauté rayonnent dans la saison 1 de ‘Penny Dreadful‘ (série créée par John Logan, 8 épisodes de 50 minutes chacun). Comme d’autres séries, ‘Penny Dreadful’ démarre doucement et cherche ses repères, son rythme, son style. Mais dès l’épisode 3, les choses bougent, et l’épisode 5 confirme qu’on tient là un programme qui mérite qu’on lui consacre du temps et de l’attention. Au programme, du fantastique et de l’horreur gothique, mais aussi du drame car tous les personnages sont habités par des démons intérieurs. Le titre fait référence à des publications populaires qui proposaient des textes à sensations fortes, imprimées sur du papier bon marché et vendues à un prix modique.

Penny Dreadful - 12

« Connaissez-vous le mot vampire’, docteur Frankenstein ? »

L’histoire : dans le Londres de la fin du XIXe siècle, Lord Malcolm (le toujours très classe Timothy Dalton) recrute une équipe hors du commun composée d’hommes et d’une femme afin de retrouver sa fille, Mina (épouse Harker…), enlevée par un être maléfique tapis dans les quartiers sombres de la ville. Il y a Vanessa Ives (Eva Green), une jeune femme hypersensible et proche de Mina, Ethan Chandler (Josh Hartnett) un tireur d’élite américain, un jeune médecin du nom de Victor Frankenstein, et Sembene le domestique/garde du corps africain de Lord Malcolm. Dans leur recherche, ils vont croiser la route de Dorian Gray, du professeur Van Helsing et d’un « premier né ».

Penny Dreadful - 05

Bref, avec ces gentlemen et cette lady extraordinaires, l’amateur de fantastique est en terrain connu et c’est avec plaisir qu’on y plonge : il pourrait s’agir d’une nouvelle production Hammer Films ! Si John Logan n’est pas Alan Moore, sa création se distingue largement de la concurrence avec son casting prestigieux et élégant, sa lumière, ses costumes et ses décors. Mais le point fort de cette série, c’est bien Eva Green qui s’empare d’un rôle taillé pour elle, celui d’une jeune femme forte et belle, affichant une froideur aristocratique de façade pour cacher une sensibilité à fleur de peau. Médium, et donc un peu étrange, un peu sorcière, le personnage de Vanessa Ives ressemble à d’autres femmes fatales que la comédienne a déjà interprété. Mais on imagine que c’est la possibilité d’approfondir ce rôle dans le cadre d’une série télé qui a du la séduire, lui permettant ainsi d’explorer plusieurs facettes de cette personnalité hors du commun.

Et puis il y a encore et toujours l’intensité de ce regard :

Penny Dreadful - 01

PENNY DREADFUL

Penny Dreadful - 07

Episode 102

Episode 102

Penny Dreadful - 10


Responses

  1. ça a l’air sympa !! zineb devrait adorer !! je lui transmets !!

    • Salut Jeannot, oui je recommande vivement cette série. Tu m’en diras des nouvelles. A+


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :