Publié par : nico nsb | mars 13, 2015

Une soirée avec Ennio Morricone

Ennio Morricone - concerts 2015

     Après avoir dû interrompre sa tournée mondiale en 2014 pour raisons de santé (fichu dos), Ennio Morricone, la légende vivante des musiques de films, a repris les routes d’Europe et il était hier soir à Nice. Salle Nikaia pleine à craquer. Plus de cent cinquante musiciens et choristes sur scène pour interpréter une petite sélection de son oeuvre (on lui attribue environ 450 bandes originales !). Même s’il s’agit d’une salle de spectacles, et donc à l’acoustique forcément imparfaite pour un orchestre et des choeurs, ne soyons pas snob, le résultat était plus qu’honorable ! Durant deux heures, nous avons eu droit à de grands moments d’émotion avec l’interprétation de quelques titres de son répertoire (‘Les Incorruptibles’, ‘Il était une fois en Amérique’…). Mais le sommet de la soirée en matière de frissons intenses eut lieu à la fin de la première partie, avec l’entrée sur scène de Susanna Rigacci pour interpréter une poignée de thèmes issus des westerns de Sergio Leone : ‘Le Bon, la Brute et le Truand‘, ‘Il était une fois dans l’Ouest‘, et ‘Il était une fois la Révolution‘. La soprano, accompagnée de l’orchestre au complet, des choeurs, ainsi que d’un guitariste, d’un bassiste et d’un batteur, se hissa sans problème au niveau d’Ella Dell’Orso. Puis, le puissant et imparable « The ecstasy of gold » déchaîna l’enthousiasme de la salle comme lors d’un concert de rock ! Moment de grâce et de beauté indescriptible, à vivre au moins une fois dans sa vie car rien ne remplace l’expérience du live.

020

Suivit un entracte de vingt minutes pour se remettre de nos émotions. La seconde partie du concert explorait d’autres aspects du travail du Maestro (‘Le Professionnel’, ‘Cinema Paradiso’…), permettant de redécouvrir des airs familiers tels ‘La bataille d’Alger’, ‘Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon’, et le bouleversant ‘Outrages’, pour s’achever sur les choeurs de ‘Mission’. Le public eut droit à trois rappels où Morricone repris trois titres phares de la soirée, avec de (très) légères variations, mais on aurait souhaiter des inédits. Car il faut bien l’avouer, deux heures de musique de ce niveau, c’est forcément trop court. Chacun aurait voulu entendre d’autres titres, quelqu’un cria même un « harmonica ! ». Mais encore une fois, quand on connait l’oeuvre de ce compositeur fabuleux, il est impossible de tout couvrir en une soirée.

Ennio Morricone - concerts 2015-a

     Ce genre de concert, en plus de faire vivre un magnifique moment de communion entre le public et des musiciens, sert à rappeler combien la musique de film peut-être un art. Ennio Morricone est aujourd’hui un vieil homme, à la carrière prestigieuse, dont le travail a toujours fait un trait d’union entre la grande musique classique et d’autres formes musicales populaires, s’aventurant parfois dans l’avant-garde, mais sans jamais perdre de vue son public. Sa série de concerts (peut-être les derniers) donnés à travers le monde constitue à la fois un cadeau et un hommage à 50 ans de partages. Et les hommages, même si c’est touchant, c’est tellement mieux lorsque la personne fêtée est encore présente avec nous.

http://www.enniomorricone.org

009


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :