Publié par : nico nsb | mai 5, 2015

Hafez de Chiraz : « Profite de l’instant présent »

Jardin de Chiraz

(…) « On ne nous a pas laissé passer par la rue de Bonne Renommée. Si tu ne l’admets pas, change le destin !

La Fille de la vigne, que l’ascète a qualifiée de mère des turpitudes, est plus désirable pour nous et plus douce que le baiser des vierges.

Au temps de la gêne, mets ton soin à bien vivre et à t’enivrer, car cette pierre philosophale de l’existence fait du mendiant un Crésus !

Les belles créatures au beau parler de Perse sont dispensatrices de vie. Va, Echanson, porter cette bonne nouvelle aux ascètes chevronnés ! » (…) Extrait du Ghazal 5.

Hafez est un célèbre poète perse qui vécut au XIVe siècle, à Chiraz. Extrait tiré du ‘Divan‘, recueil traduit et commenté par Charles-Henri de Fouchécour, éditions Verdier poche 2006.

LE CERCLE DES POETES DISPARUS


Responses

  1. cela me rappelle Ithaque du poète grec Constantin Cavafy, publié début XXème, notamment ces vers :

    Fais escale à des comptoirs phéniciens,
    et acquiers de belles marchandises :
    nacre et corail, ambre et ébène,
    et voluptueux parfums de mille sortes,
    aussi abondants que tu peux, les voluptueux parfums

    http://crdp.ac-besancon.fr/arelab/obj/ITHAQUE.pdf

    • Oui très beau. Merci pour le lien. Et bonne nuit.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :