Publié par : nico nsb | mai 22, 2015

Cannes 2015 : épisode 5

Le Festival de Cannes s’approche tout doucement de la fin. Mais il reste encore quelques films à présenter et d’autres à rattraper.

Cannes 2015 - Dope-01

Quinzaine des Réalisateurs : la musique occupe toujours une bonne place à Cannes, spécialement à la Quinzaine. Et cette année débarque de Californie ‘Dope‘ de Rick Famuyiwa, comédie pleine d’énergie, de soleil et de hip-hop (millésime années 90). Malcolm (Shameik Moore) est un geek qui collectionne les « A », est fan de hip-hop, joue dans un groupe punk rock avec ses amis du lycée. Mais Malcolm est un black, il vit dans un quartier chaud de Los Angeles, autant dire qu’il n’est pas très raccord avec les autres jeunes de son âge. Il aimerait bien faire la connaissance de la belle Nakia (Zoë Kravitz, également à l’affiche de ‘Mad Max : Fury Road’), l’une des filles de sa rue, mais elle fréquente un dealer du coin. Coup de chance, Malcolm et ses deux amis Jib (le petit latino) et Diggy (la garçonne) parviennent à entrer dans une soirée pour les plus de 21 ans, avec de la musique, des filles, de l’alcool et… un sac plein de drogue ! Les ennuis et les gaffes commencent…

Cannes 2015 - Dope-03

Une fois de plus le rire s’invite à la Quinzaine des Réalisateurs. La salle pleine a chaleureusement applaudi ce film (produit par Forest Whitaker) ainsi que l’équipe venu sur scène répondre aux questions des spectateurs. Le réalisateur a confirmé sa volonté de présenter à l’écran un autre visage des jeunes noirs américains, une image différente de celles diffusées par Hollywood et les grands médias qui contribuent, selon lui, aux drames récents où des policiers ont tué des noirs désarmés juste parce qu’ils se sentaient menacés. A la fois comédie et film engagé, ‘Dope‘ est porté par l’énergie de ses jeunes comédiens (dont le rappeur Asap Rocky), une bande originale rythmée (composée par Pharrell Williams et Germaine Franco) et une réalisation inspirée.

L'équipe de 'Dope' sur scène

L’équipe de ‘Dope’ sur scène

Cannes 2015 - Dope-02

Cannes 2015 - the Assassin-affiche

Sélection Officielle, en compétition : ‘The Assassin‘ de Hou Hsiao-hsien arrive de Taïwan. Il s’agit d’un hommage au wu xi pian (film d’épée chinois), mais à la manière de l’auteur. Soit des images de toute beauté, un travail de grand peintre dans la composition des plans, la disposition des couleurs et la maîtrise de la lumière, un soucis sidérant du détail dans les décors, les costumes, les accessoires, aussi bien pour les scènes d’intérieurs que les extérieurs. Le rôle principal est porté par Shu Qi, la muse du réalisateur, qui interprète donc un assassin chargé d’éliminer le gouverneur d’une puissante province chinoise menaçant la cour impériale. Mais l’histoire et les nombreux personnages, les motivations comme les enjeux finissent par devenir confus. La faute à un manque de sommeil ? C’est possible cependant, à la fin du film, les applaudissements furent timides. ‘The Assassin‘ est l’exemple parfait du film esthétiquement époustouflant, mais assez chiant. A côté de ça, à Cannes Classics, ‘A Touch of Zen‘ de King Hu (1971) était programmé en copie restaurée et valait sans doute le détour (bientôt chez Carlotta ?).

Cannes 2015 - the Assassin-03

Cannes 2015 - the Assassin-05

Cannes 2015 - the Assassin-04

Cannes 2015 - A Touch of Zen-affiche


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :