Publié par : nico nsb | mars 8, 2016

BD : Baldazzini réchauffe la guerre froide

BD - Trans-Est - Baldazzini-Brolli

     Dans le monde merveilleux de Lusitanie on célèbre l’architecture romaine, imposante et éternelle. La consommation de masse, le luxe, les uniformes, le sexe libéré (« jouir est un droit pour tous ! ») et… l’Etat policier font le bonheur de tous. Société totalitaire à l’idéal esthétique clairement fasciste, ce pays est en guerre avec l’Estlandie, nation fourbe tout aussi militarisée mais… ennemie. C’est dans ce charmant pays que vit Marthe, belle jeune femme qui habite encore chez ses parents et fiancée à l’élégant Hildebrand. Marthe travaille au Commissariat Central. En arrivant au bureau, elle enfile consciencieusement sa tenue réglementaire (robe de dominatrice, sous-vêtements chics et gode-ceinture) et soumet une jolie espionne à un interrogatoire particulier. Et comme toutes les jeunes femmes de son âge, Marthe a de l’ambition et participe ainsi à l’Epreuve de Domination, jeu du cirque télévisé où il s’agit d’empaler son adversaire sur un gode-ceinture, dans l’espoir d’obtenir une promotion. Grâce à une stratégie audacieuse, elle remporte le combat et la voici invitée au Ministère des Modifications. Quelques mois plus tard, nous retrouvons notre héroïne formée aux techniques de commando, plus rapide et plus forte, avec des pouvoirs psychiques et… une bite et des couilles greffées. C’est une femme forte et prête à accomplir sa première mission d’infiltration en territoire ennemi. Une femme nouvelle aussi qui, par ses attributs féminins et masculins, soumettra par l’extase hommes et femmes de l’Estlandie. Bref, « cette fille a des couilles ! », dans tous les sens du terme.

BD - Trans-Est - Baldazzini-Brolli-01

     Ecrite par Daniele Brolli et dessinée par Roberto Baldazzini, ‘Trans/Est‘ est une bédé érotique particulièrement originale. Du sexe dessiné débordant d’imagination ! Publiée une première fois en Italie en 1994, elle n’avait pourtant encore jamais trouvé d’éditeur en France. C’est chose faite aujourd’hui avec Serious Publishing. Trop bizarre, trop hors norme ? Cet univers d’espionnage rétro-futuriste, jouant avec les genres (une femme luttant à « armes égales » avec les hommes tout en restant femme, un homme transféré dans un corps de femme, une tribu d’hommes noirs sodomites, un homme-tronc au sexe énorme…), baignant dans le fétichisme, les pratiques BDSM et une pornographie raffinée, s’amuse avec les frontières et les catégories : Ouest/Est, masculin/féminin, dominant/dominé. ‘Trans/Est‘ est une BD qui se savoure par son humour, son audace mais aussi par la beauté de son dessin. Ligne claire, trame, noir et blanc, un style pop art à la Roy Lichtenstein que mettent magnifiquement en valeur les dimensions du livre (23×31cm, 104 pages). La traduction est de Bernard Joubert, et Christophe Bier signe une postface très intéressante qu’on aurait souhaité également trouver dans les rééditions de « Druuna » chez Glénat. A noter cependant que, contrairement à ce qui avait été dit ici, la couverture est souple et pas cartonnée. Et l’édition pré-commandée reçue n’était pas signée par Baldazzini, contrairement à ce qu’annonçait l’éditeur.

E.G.

Serious Publishing

 BD - Trans-Est - Baldazzini-Brolli-02

BD - Trans-Est - Baldazzini-Brolli-03


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :