Publié par : nico nsb | mars 12, 2016

Le monde et la littérature selon Philip K. Dick

philip_k_dick4

La paranoïa :

« La paranoïa est un système global, une volonté exagérée de trouver un sens à des choses qui n’en ont pas. Il y a des tas de choses dans l’univers qui n’ont apparemment pas de but. En fait, l’univers tout entier n’a peut-être pas de raison d’être. » (1972)

Blade Runner - 10

La science-fiction :

« Elle n’a pas vraiment pour fonction de traiter de l’avenir, mais de jouer avec les diverses possibilités que nous offre le monde actuel. Il n’y a pas réellement en science-fiction de « qualité productive » : il ne s’agit pas pour elle de décrire des faits ou des événements destinés à se produire « effectivement », mais surtout d’analyser le présent – et non de décrire l’avenir ! Et le pessimisme qui se devine à travers mes livres est très certainement dû à mon propre pessimisme. Il fait partie de moi et ne doit rien au monde que j’imagine. » (1977)

Extraits tirés de ‘Philip K. Dick, Simulacres et Illusions’ (éditions Actu SF-2015).

Philip K. Dick - Simulacres et illusions

Philip K. Dick - cinéma

Blade Runner - 18

Blade Runner - 25


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :