Publié par : nico nsb | mai 26, 2017

Cannes 2017 – carte postale 4

Vers la lumière - 02

Sélection officielle, compétition. Naomi Kawase est une habituée de Cannes. Son nouveau film ‘Vers la lumière‘ s’intéresse à Misako, jeune traductrice travaillant sur l’audiodescription pour un film. Les personnes aveugles ou souffrant d’une vision faible sont eux aussi des spectateurs friands de cinéma. Mais des spectateurs particuliers, avec une sensibilité différente qu’il faut prendre en compte dans le travail de description de l’image. Misako (Ayame Misaki) participe ainsi à un petit comité de spectateurs auxquels elle propose son travail et auquel seront apporter des modifications selon les observations. Un travail difficile, surtout face aux critiques parfois dures comme celle de Masaya (Masatoshi Nagase), un photographe perdant la vue. Une rencontre tournant à l’affrontement verbal. Cet homme d’âge mur est peu expressif, mais contient une grande colère intérieure. L’image, la photographie, c’était toute sa vie. Et comme il le dit lui-même, son appareil photo Rolleiflex c’est son coeur. La réalisatrice japonaise, fidèle à cette extrême sensibilité des êtres et de la vie qui donne la couleur de son cinéma en mêlant fiction et réel (‘Les délices de Tokyo’, ‘Still the water’, ‘La forêt de Mogari’, ‘Naissance et maternité’…) parvient à captiver le spectateur dans un premier temps. Quel fan de cinéma, quel photographe ou vidéaste ne redouterait pas de devenir aveugle ? Les deux comédiens principaux sont parfaits pour incarner la difficulté de communiquer quand on ne partage plus les mêmes sens. Dommage que la seconde partie s’égare un peu. Et quand en plus la fatigue du spectateur s’en mêle…

Vers la lumière - 01

Vers la lumière - 03

In the fade - 01

Sélection Officielle, compétition. Vu l’actualité et la tragédie de Manchester, difficile de s’asseoir devant un film qui parle d’un attentat. Le nouveau film de l’Allemand Fatih Akin, ‘Aus Dem Nichts/In the Fade‘, raconte le drame d’une femme, Katja, qui perd dans un attentat à la bombe son fils et son mari. A l’horreur s’ajoute les reproches de la famille, puis les suspicions de la police. Car Nuri, le mari de Katja, a fait de la prison autrefois pour des petits trafics de drogue et il était d’origine Kurde. Attentat anti-kurde ou règlement de compte entre mafieux ? La police met enfin la main sur les coupables, un couple de néo-nazis… C’est Diane Kruger qui interprète Katja et permet aux spectateurs de partager le parcours douloureux de son personnage. Histoire de deuil impossible, chaotique avec notamment le procès qui s’ouvre et où tous les coups sont permis pour certains avocats. L’actrice et tous les comédiens donnent corps et émotion à ce thriller inspirés de faits réels et qui s’attaque aux mouvances d’extrême-droite européenne. La dernière partie, qui concerne la vengeance, est un peu plus prévisible et manque de peu d’en faire un grand film. A découvrir malgré tout.

In the fade - 02

In the fade - 03

Directions - 01

Directions - 04

Un Certain Regard. Dans un festival de cinéma, il y a les films que l’on veut voir absolument, mais parfois il est bon de partir à la découverte d’une oeuvre dont on ne sait rien. Car on n’est jamais à l’abri d’une bonne surprise. C’est le cas de ‘Posoki/Directions‘. Film bulgare de Stephan Komandarev, ‘Directions‘ débute avec un père de famille qui essaie de s’en sortir en cumulant une petite entreprise surendettée et un emploi de chauffeur de taxi, tue son usurier et se suicide. A partir de là, nous suivons le parcours de différents taxis qui quadrillent la ville de nuit comme de jour, découvrant leur vie, celle de leurs clients et ainsi un état des lieux d’un pays gangrenés par la corruption et la perte de toute valeur autre que celle de l’argent. On pense à certains films de Jim Jarmusch. Des tranches de vie dramatiques, mais parfois un peu d’humour se glisse et on bascule dans la tragi-comédie comme l’épisode où un chauffeur parvient à sauver un pauvre gars sur le point de se jeter d’un pont. Petits moyens en apparence (caméra embarquée dans les véhicules), mais mise en scène très travaillée à coup de plans séquences. Belle petite découverte et coup de coeur !

Directions - 02

Directions - 03

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :