Publié par : nico nsb | juillet 13, 2017

Quelques films d’été

The Girl with all the gifts - 01

L’été est la saison des blockbusters américains. Gros divertissements pour se détendre et se rafraîchir dans les salles de cinéma. Mais lorsque le programme ne propose que des suites/remakes/reboots, le spectateur est en droit de rechercher d’autres horizons. Ca tombe bien, il y a actuellement des alternatives intéressantes. Quelques exemples vus et appréciés :

Entre deux rives - affiche

Du côté de la Corée (du sud), Kim Ki-duk revient avec ‘Entre deux rives‘, drame où un pêcheur nord-coréen relevant ses filets est entrainé par le courant, franchit la frontière et accoste malgré lui au sud. Aussitôt arrêté par les Gardes-côtes, il est interrogé sans ménagement par les services de sécurité afin de déterminer s’il est ou non un espion. Le réalisateur (découvert à l’Etrange Festival de Paris il y a quelques années déjà) avait déjà abordé le thème de la frontière avec ‘The Coast Guard‘ (2002). Avec un budget serré, Kim Ki-duk parvient à émouvoir avec le destin tragique de cet homme pris dans un engrenage absurde, impitoyable et sans fin, tout en renvoyant dos à dos les deux pays dans leur obsession sécuritaire et sans fermer les yeux sur le régime nord-coréen.

Entre deux rives - 01

Sans Pitié - affiche

Corée toujours avec ‘Sans Pitié‘ de Byun Sung-Hyun (Cannes 2017, hors compétition), film policier suivant l’infiltration d’un jeune agent dans la mafia. Histoire de manipulations, d’amitiés et de trahisons, où la frontière entre le bien et le mal vole en éclat, et qui se distingue par son interprétation sans faille. Le « tarantinesque » qui s’étale en haut de l’affiche n’était vraiment pas indispensable.

Sans Pitié - 01

Sans Pitié - 03

Sans Pitié - 02

Le Caire Confidentiel - affiche

Autre film policier, ‘Le Caire Confidentiel‘ de Tarik Saleh raconte le déroulement chaotique d’une enquête la veille de la révolution égyptienne de 2011. Une chanteuse est retrouvée assassinée dans un hôtel de luxe. Une femme de chambre a vu le tueur et, menacée de mort, prend la fuite. L’inspecteur Noredine (impeccable Fares Fares) est chargé de l’affaire. Bien qu’il ne soit pas vraiment un policier honnête (quelques billets par-ci, par-là, prélevés chez les commerçants et les indics du quartier), il finit par s’accrocher à cette histoire que tout le monde veut classer et cherche à retrouver la jeune africaine témoin du meurtre. Film courageux qui dénonce la corruption d’un système, le machisme et le racisme ordinaire (les travailleurs soudanais sont traités comme des esclaves), le réalisateur n’a pas pu tourner en Egypte et a du déménager toute son équipe au Maroc. On devine que le budget de cette coproduction était serré, mais la mise en scène parvient à restituer cette enquête dans son contexte historique et l’illusion est parfaite.

Le Caire Confidentiel - 01

Le Caire Confidentiel - 02

The Girl with all the gifts - affiche

Direction la Grande-Bretagne avec ‘The Girl with all the Gifts‘ de Colm McCarthy. Il s’agit d’un film d’horreur dans la lignée des ’28 jours plus tard’ et ’28 semaines plus tard’. Entre film de zombies et d’infectés, ‘The Girl with all the Gifts’ (retitré pour la France par un autre titre anglais ‘The Last Girl-celle qui a tous les dons‘, montrant une fois de plus la stupidité -et le contresens !- de certains distributeurs) se révèle être une adaptation officieuse du classique de la littérature fantastique ‘Je suis une légende‘. Le célèbre roman de Richard Matheson a enfin droit à une « adaptation » fidèle à son propos (les vampires sont remplacés ici par des infectés, mais le fond est respecté), bien loin du révisionnisme scandaleux de la version officielle avec Will Smith (‘Je suis une légende’ de Francis Lawrence, 2007). L’histoire : dans une base militaire en état d’alerte permanente, des enfants sont maintenus en captivité et subissent des expériences. La jeune Melanie (étonnante Sennia Nanua) se distingue du groupe par son intelligence et une grande vivacité d’esprit. Mais ces enfants ont été infectés par un virus qui peut les changer en bêtes féroces à la moindre stimulation… Les morts-vivants, les infectés et les vampires, c’est comme les super-héros : ils ont envahi tous les écrans, petits et grands, jusqu’à la nausée. Bonne nouvelle, ‘The Girl with all the Gifts‘ se distingue du lot sans problème par son scénario, ses personnages et leur interprétation puisque le casting comprend Gemma Arterton, Glenn Close et Paddy Considine. Le réalisateur explique dans ses interviews qu’il a du se débrouiller avec un budget limité. Ce qui ne l’a pas empêché de donner une certaine ampleur à son film, qui ne se réduit pas à un film d’intérieur, et à s’entourer d’une équipe talentueuse. Petit film formidable à découvrir sans attendre, ‘The Girl with all the Gifts’ n’est malheureusement sorti que sur un petit nombre de salles de cinéma en France. Mais on peut le trouver ailleurs…

E.G.+NSB+O.L.A.

The Girl with all the gifts - 04

The Girl with all the gifts - 02

The Girl with all the gifts - 03

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :