Publié par : nico nsb | septembre 4, 2017

Quelques films d’été (suite et fin)

Seven Sisters - 01

     L’été se termine doucement et on constate que l’actualité cinéma propose de beaux rôles féminins. Comme par exemple dans ‘Seven Sisters‘ où Noomi Rapace interprète sept soeurs jumelles dans un univers dystopique très proche du notre. Dans une grande ville d’Europe de l’ouest, la surpopulation mondiale et la diminution des ressources naturelles ont nécessité un contrôle drastique des naissances. C’est dans ce monde ultra-contrôlé et connecté que sept petites filles ont cependant pu grandir dans le secret. Chacune porte comme prénom un jour de la semaine, et elles sortent de leur appartement le jour qui leur est attribué en endossant l’identité unique de Karen Settman. Arrivées à l’âge adulte, ce mode de vie devient de plus en plus difficile à supporter. Jusqu’au jour où Lundi, la première soeur, ne rentre pas à la maison et disparait sans laisser de trace… Le réalisateur norvégien Tommy Wirkola avait signé jusqu’ici des films tels que ‘Dead Snow 1 & 2’ ou ‘Hansel & Gretel : witch hunters’. Rien d’excitant, autant dire que son nouveau film n’annonçait rien de renversant. Et contre toute attente, ‘Seven Sisters‘ se révèle être une excellente surprise grâce à son scénario bien construit, un ton adulte qui n’hésite pas à verser dans la cruauté quand l’histoire l’exige, son univers de science-fiction européen (ça change des mégapoles américaines ou asiatiques), son casting sans faute (Glenn Close et Willem Dafoe notamment), et une mise en scène qui prend le temps de filmer ses personnages et le cadre où ils évoluent (pas de montage épileptique). Et surtout, surtout : Noomi Rapace est tout simplement bluffante ! Alors qu’on pouvait s’attendre à une performance d’actrice, elle réussit en fait à donner vie et émotion à chacune des soeurs, leur conférant une personnalité propre et confirmant une fois de plus l’étendue de son jeu. Le film reprend ainsi l’idée d’un clip des Rolling Stones, ‘Doom and Gloom‘, où l’actrice jouait déjà plusieurs personnages. Voila de quoi patienter tranquillement jusqu’à ‘Blade Runner 2049’.

(Message personnel : Ridley, en supprimant le personnage de Noomi Rapace de ton ‘Alien Covenant’, tu as fait une grosse connerie. Oui, une de plus.)

Seven Sisters - affiche

Seven Sisters - 06

Seven Sisters - 03

Seven Sisters - 02

Jeannette - 06

     Le nouveau film de Bruno Dumont, ‘Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc‘, sort en salle ces jours-ci mais était diffusé sur Arte la semaine dernière. Tout est dans le titre. Il s’agit d’une nouvelle variation cinématographique de ce mythe national (combien de films tournés sur « la pucelle d’Orléans » depuis l’origine du cinéma ?), mais première adaptation musical version métal ! Une fois de plus, le réalisateur prend des risques énormes en faisant appel à des non-professionnels pour dire un texte très écrit et même chanter. On frôle parfois le ridicule (comme ce jeune-homme se lançant dans un rap), certains passages de la première partie sont trop bavards. Mais ça marche à chaque fois ! Quand Dumont filme ses acteurs devant un bout de dune des environs de Calais et en nous disant c’est la Lorraine, on y croit. C’est la magie du cinéma qui opère grâce à la force de sa mise en scène tout dans l’économie de moyen, mais non dénuée d’humour et d’émotion.

Jeannette - 05

Ses deux actrices jouant Jeannette à l’enfance (Lise Leplat Prudhomme), puis à l’adolescence (Jeanne Voisin) sont à la fois touchantes et belles dans l’interprétation de leur personnage en proie aux tourments d’une révélation mystique. Les couleurs sont éclatantes et le choix d’une musique rock/electro/metal est totalement justifié pour donner à entendre l’énergie qui traverse le corps de cette jeune fille. Pas de doute, nous sommes bien devant du cinéma et non un simple téléfilm.

Jeannette - affiche

Jeannette - 01

Jeannette - 04

Jeannette - 02

The Beguiled

    Il ne suffit pas d’avoir un casting quatre étoiles pour déboucher sur un grand film, ou même simplement un bon film. C’est le constat que l’on fait en sortant de ‘Les Proies‘ de Sofia Coppola. Nicole Kidman, Colin Farrell, Kirsten Dunst ou Elle Fanning sont des professionnels qui connaissent leur boulot et le font bien. Même chose pour le directeur de la photo (lumière extérieure filtrée par la végétation du sud profond et  intérieurs éclairés à la bougie), la costumière, la décoratrice… Il manque juste une réalisatrice inspirée sachant par exemple saisir le potentiel gothique, voir horrifique du scénario, ne reculant pas devant le stupre. Il y avait de quoi faire un Hammer au féminin. Tout est présent à l’image (même la maison inquiétante). Sauf qu’il fallait quelqu’un pour orchestrer le tout et ce n’est pas le cas. Entre ennui et gâchis, il vaut mieux revoir la version de Don Siegel (1971) avec Clint Eastwood.

Les Proies - affiche

The Beguiled

Atomic Blonde - 2LP

    Enfin, dans ‘Atomic Blonde‘ Charlize Theron s’amuse à jouer les Jason Bourne/John Wick au féminin. En s’entrainant avec Keanu Reeves (lui préparant JW2), elle ne ménage pas ses efforts et ça se voit à l’écran (ridiculisant le gros Vin Diesel). Film d’action efficace mais film d’espionnage raté, ‘Atomic Blonde‘ s’apprécie pour ses éclairages aux néons, la garde robe de l’actrice principale, une scène de baston qui fait mal dans un escalier filmée en (faux) plan-séquence et une bande son compilant quelques hits post-punks des années ’80 (excellent vinyle au passage avec Bowie, Nena, Siouxsie, The Clash, Marilyn Manson…). C’est peu ou c’est déjà ça de pris selon l’humeur. Il est entendu que ce n’est pas l’épaisseur d’un scénario qui fait la qualité d’un film (‘Mad Max : Fury Road’ ou ‘John Wick 1 & 2’ ne sont pas très épais et pourtant le résultat est fort), mais développer un minimum les personnages principaux ne peut pas faire de mal. Atomic Blonde 2 ?

Atomic Blonde (2017)

Atomic Blonde (2017)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :