Publié par : nico nsb | mars 12, 2014

Beau livre : Midi-Minuit Fantastique volume 1

Midi-Minuit Fantastique-intégrale_Vol1     

     Un mois jour pour jour après sa date de parution officielle (le 10 février), le volume 1 de l’intégrale Midi-Minuit Fantastique est donc dans les librairies de ce côté-ci de la Méditerranée. Un petit cafouillage dans le lancement (éditeur et libraires se renvoient la balle : « oui il est disponible »/« non on ne l’a pas reçu ») qui n’a fait qu’alimenter le désir de découvrir la « bête ». Entre-temps de nombreux médias ont eu l’occasion d’en dire le plus grand bien, que ce soient Mad Movies, les Cahiers du Cinéma, ou les émissions de radio Mauvais Genres, Culture Prohibée/les Films de la Gorgone et Radio Medusa.

http://www.radiopfm.com/ecoute-des-emissions/radio-medusa

http://www.lesfilmsdelagorgone.fr

http://www.franceculture.fr/emission-mauvais-genres-0

la Fiancée de Frankenstein - 01

     Qu’ajouter de plus à tout ça ? La première chose, c’est que l’ouvrage est impressionnant lorsqu’on le prend en main. Très épais, 670 pages, il pèse son poids. Et tandis qu’on le feuillette, alors que défilent textes analytiques et/ou poétiques, magnifiques photos en noir et blanc, affiches couleurs… l’odeur du papier imprimé nous enivre. La magie est là. Le numérique a des avantages, mais aucune tablette numérique ne peut approcher le plaisir que procure un beau livre (ou un disque vinyle). Avec cette réédition luxueuse, les lectrices et lecteurs qui ont grandi avec l’Ecran Fantastique, Mad Movies ou Starfix découvrent l’avant. Cet « avant », c’est Midi-Minuit Fantastique (1962-1972), non pas un magazine traitant uniquement de l’actualité de la saison, mais une revue qui à chaque numéro se consacrait à un thème ou un sujet précis lié au cinéma fantastique dans toute sa richesse : épouvante, érotisme et science-fiction. Au programme de ce volume 1 on trouve les 6 premiers numéros de la revue dont les couvertures annoncent le contenu : n°1 Terence Fisher, n°2 Vamps fantastiques, n°3 spécial King Kong, n°4-5 Dracula, n°6 la Chasse du Comte Zaroff. A chaque fois l’iconographie est abondante. Par exemple, pour les Vamps (les femmes vampires, sirènes, femmes araignées, sorcières…), menaces terribles pour les héros virils, car au fort pouvoir de séduction (aujourd’hui Eva Green en est une remarquable héritière, face à James Bond dans ‘Casino Royale’ ou dans ‘300-Naissance d’un Empire’, des personnages de tragédies antiques), on trouve de nombreuses photos de films (‘Dracula’, ‘La Fiancée de Frankenstein’, ‘La Marque du Vampire’, ‘Le Masque du Démon’) ainsi que leurs correspondances dans l’Histoire de l’art. Ce qui est révélateur de la richesse du regard porté au genre fantastique par les auteurs de la revue. Et n’oublions pas le DVD, car le livre est accompagné d’un supplément vidéo rempli d’archives de l’INA : courts métrages, émissions télés, scopitones et une adaptation radio de Dracula. Plus de 200 minutes de programme.

Bava-Masque du Démon - Barbara Steele-001

     Grâce à Nicolas Stanzick (‘Dans les Griffes de la Hammer‘, déjà évoqué sur ce blog) et à l’éditeur Guy Astic, de nouvelles générations vont pouvoir découvrir les noms de Michel Caen, Jean-Claude Romer, Jean Boulet… La richesse du fanzinat français prouve qu’aujourd’hui il existe un public curieux d’un certain cinéma du patrimoine. Sans snober l’actualité du fantastique, il y a un véritable désir de découverte tourné vers le passé du cinéma de genres. Ne dit-on pas que dans la vie, pour savoir où l’on va, il faut savoir d’où l’on vient ? Et ça semble se confirmer dans les rayons des librairies puisque les stocks de Midi-Minuit Fantastique semblent s’envoler comme des petits pains. C’est tout le mal que l’on souhaite aux initiateurs de ce livre : une rupture de stock suivie d’une réimpression. Mauvaise nouvelle, trois autres volumes sont prévus ! Il va (encore) falloir faire des économies. Bonne nouvelle, ce n’est pas pour tout de suite et on aura eu le temps, d’ici là, de lire ce volumineux pavé. En Grande-Bretagne il y a FAB Press, en France Rouge Profond s’impose dans l’édition de (beaux) livres consacrés au cinéma.

Cauchemar de Dracula - 02

     Encore une chose pour finir, Nicolas Stanzick collabore de temps en temps à l’Ecran Fantastique. On se souvient que dans le numéro de février 2011, il a été le seul, face à toute la rédaction, à défendre et à réellement comprendre l’oeuvre de Jean Rollin dans l’hommage (plutôt un enterrement critique, tandis qu’Olivier Père enfonçait les clous du cercueil -dans les Inrocks- en parlant d’absence total de talent chez Rollin !) qui était rendu au cinéaste. En introduction de son texte ‘De l’autre côté du miroir’, il écrivait : « Initiateur d’une veine érotique et morbide dont il resta l’unique représentant, Jean Rollin lègue une oeuvre inclassable et déconcertante qui a longtemps divisé. Loin des polémiques de naguère, la profonde nature surréaliste, libertaire et finalement généreuse de son cinéma s’impose désormais avec évidence. Se replonger dans ses films, c’est respirer le parfum délicieusement suranné de toute une époque disparue avec cet auteur aussi populaire qu’avant-gardiste. » Un amour du cinéma fantastique qui dépasse le temps et les clivages.

Midi-Minuit Fantastique-intégrale

BONUS :

Comme une Poupée/Like a Doll

court métrage de Joseph Catté avec Pauline Helly :

Like-a-doll_07

Pauline Helly dans ‘Comme une Poupée’

https://www.facebook.com/likeadollmovie

Cauchemar de Dracula - 03

Cauchemar de Dracula - 01


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :